Story Agile #Episode2 – La définition de la vision 

Dans Story Agile , 23 septembre, 2020

Quel « sens » donner à notre produit ?

C’est décidé, la création du site marchand de Ventout se fera en mode agile. Il faut maintenant réunir les parties prenantes pour définir la vision du projet. Aujourd’hui, c’est la première semaine de Basile chez Ventout.

Pour conduire ce projet dans les meilleures conditions, Basile a besoin que la vision soit définie par les parties prenantes et partagée entre les acteurs. Pour cela, il organise un atelier de travail avec l’ensemble des acteurs du projet :

  • Gustave, le directeur marketing, en tant que sponsor du projet,
  • Barbara, membre du service marketing, collaboratrice experte du digital,
  • Juliette, membre du service marketing, chef de produit,
  • Le responsable de la communication externe de l’entreprise,
  • Le responsable commercial de l’entreprise,
  • La chargée du reporting d’activité,
  • Bernard, le DSI.

L’objectif de cette journée sera de définir les objectifs, les ambitions, le périmètre du produit ou dit autrement la vision. Ce premier atelier sera également un moyen de convaincre des bienfaits de la méthode, en particulier l’approche collaborative

Basile convie également le DG en fin de session sur la partie de restitution pour challenger la vision qui sera proposée par les participants. Lors de cette session, Basile se positionne comme facilitateur.

Déroulement de la journée

1. ICE BREAKER 

La session commence par un ice breaker qui permet de détendre et de mettre à l’aise les participants et au facilitateur, d’identifier l’état d’esprit de chacun avant de démarrer.

2. INTRODUCTION PAR LE SPONSOR 

Ensuite, c’est au tour de Gustave d’introduire le sujet. Il explique qu’il souhaite que le site marchand voit le jour le plus vite possible. Idéalement, il souhaiterait que la vente en ligne soit possible d’ici 6 mois. Il a bien compris que cette version opérationnelle du site sera évolutive. Gustave assure qu’il a confiance en ses équipes et qu’il compte sur l’engagement de tous pour permettre la réalisation de ce projet qui pourrait être une importante source de croissance pour l’entreprise au cours des prochains mois/années.

3. RETOUR ANALYSE CLIENT ET DEFINITION D’UNE PROBLEMATIQUE DE TRAVAIL 

Pour introduire l’atelier de vision, Barbara est chargée de présenter au groupe une synthèse des demandes et irritants clients vis-à-vis du site internet.

Elle a réalisé ce travail au préalable suite à une demande de Basile pour que les participants disposent d’une base pour la réflexion à venir.

Une problématique est formulée pour guider la réflexion des participants dans l’exercice à venir : “Comment pourrions-nous convertir notre flux de visite en vente ?”

4. ATELIER DE VISION 

L’objectif des collaborateurs est maintenant de décliner les ambitions exprimées par Gustave pour décrire ce que les participants aimeraient voir sur ce site et de prioriser ces souhaits. Cette vision servira de ligne directrice à l’équipe tout au long du projet.

Pour permettre à tous de s’exprimer et de faciliter la synthèse des idées, Basile propose à l’équipe de se séparer en deux groupes et de réaliser chacun une « product box ». À travers cette animation, les participants doivent mettre en avant la promesse du nouveau site internet, les risques, le parcours utilisateur qu’ils imaginent…

5. RESTITUTION ET PRIORISATION 

Au moment de la restitution, le DG se joint au groupe. Chaque groupe doit présenter sa boîte au reste des participants et sa vision sous forme de pitch.

Suite aux pitchs, chaque participant décrit ce qu’il a aimé, moins apprécié et vote pour les idées avec lesquelles il est le plus en phase. Ces votes permettent de prioriser les travaux à réaliser par la suite.

Plusieurs idées majeures ressortent de cet atelier :

  • Le site internet doit être intuitif et responsive.
  • Le client doit pouvoir accéder au produit qu’il recherche en moins de 3 clics.
  • Les gammes pour les professionnels doivent être représentées en priorité car ce sont les principales cibles de l’entreprise. Dans un second temps, la gamme pour les particuliers devra être disponible également.
  • Les fiches produits doivent être similaires à celles utilisées en magasin.
  • Le client/prospect doit pouvoir entrer en contact avec un collaborateur Ventout s’il souhaite plus d’informations ou un conseil.
  • Le site doit être disponible en français seulement au début car les livraisons ne se font qu’en France. Toutefois, deux nouvelles langues (anglais et espagnol) seront nécessaires à terme pour répondre aux ambitions internationales de l’entreprise.

6. CONCLUSION DE LA JOURNEE 

La journée se termine sur un bilan. Le ressenti des participants est très positif. Ils ont hâte de voir comment le projet va se concrétiser. Certains ont même exprimé l’envie de participer activement au sein de l’équipe projet. La première démo est très attendue.

Maintenant que la vision est claire et partagée, le backlog va pouvoir être initialisé avec les premières user stories. Il est maintenant temps de constituer l’équipe projet qui entamera la phase de développement.