Story Agile #Episode1 – Décision de lancement en mode Agile

Dans Story Agile , 16 septembre, 2020

Comment impulser la dynamique Agile ?

Dans le cadre du besoin de création, puis de maintien, d’un processus de vente en ligne, Gustave, Directeur Marketing, est séduit par une démarche Agile. Ainsi, il ne souhaite pas attendre le cadrage de la DSI qui sera livré dans 3 à 6 mois.

Il propose un point de décision, avec les autres directions et le PDG, sur le démarrage du projet en Scrum. Pour cela, il sollicite le cabinet Celencia pour quelques jours de prestations pour la préparation.

Cet épisode fait suite au Teaser, nous vous invitons à le lire avant de commencer celui-ci. Nous retrouvons Gustave, directeur marketing chez Ventout. Gustave souhaite développer un nouveau parcours de vente en ligne. Il sait que le marché évolue vite et veut tester la solution le plus rapidement possible.

Ce contexte n’est pas compatible avec les délais habituels de la DSI, par exemple, le temps d’attente du cadrage est de 3 à 6 mois. Gustave a entendu parler de l’Agilité et de plusieurs méthodes Agiles qui pourraient répondre à ses besoins de rapidité et de réactivité.

Il décide donc de faire appel à Celencia, afin de l’accompagner pour convaincre ses collaborateurs quant aux bienfaits de la démarche, ses avantages et in fine, lancer le projet. Quelques jours plus tard, Basile, consultant Scrum Master et Coach Agile, arrive chez Ventout pour les accompagner. Sur demande de Gustave, ils organisent une réunion de lancement afin de convaincre de l’utilisation d’une méthode Agile et de valider le budget du projet.

Lors de la réunion, toutes les parties prenantes du projet sont présentes : Marketing, Informatique, etc., Gustave introduit la réunion en évoquant les ambitions du projet, et laisse Basile présenter l’Agilité et ses méthodes. La plus utilisée : Scrum, répondrait au besoin de réactivité, grâce à un cadre itératif et empirique sur la connaissance du marché et des besoins clients.

Prêt à essayer, Gustave explique qu’il n’attend pas un chiffrage de la DSI pour savoir combien coûterait la solution parfaite. Il propose de fixer le budget selon une analyse de marché, calcul du ROI (retour sur investissement) et demande validation de ses propositions.

En fonction du budget, il déterminera le cadre du projet : planning, nombre de personnes allouées, solution technique, etc. Par exemple : si nous avons 100K€ et qu’une équipe consomme 10K€ par mois, alors le projet se terminera dans 10 mois, en ayant produit le maximum de valeur.

Une fois ces éléments validés et que l’accord est donné quant au lancement du projet, Basile explique que la prochaine étape sera de construire la vision du produit.

Il rappelle également que cette vision sera traduite en fonctionnalité et que l’équipe tâchera de livrer le plus de valeur, le plus vite possible, et qu’à chaque itération les parties prenantes seront invitées à la démonstration où l’avancement sera montré et où le cap pourra être ajusté en fonction des différents retours et besoins.

Objectifs de la réunion : valider le budget et convaincre les parties prenantes de la démarche et ses avantages

Déroulé de la réunion :

1. Gustave explique qu’il n’attend pas un chiffrage de la DSI pour savoir combien coûte la solution parfaite ;

2. Il propose de fixer le budget selon une analyse de marché, calcul du ROI ; et demande validation sur cette allocation au projet ;

3. Il présente la démarche, les avantages de l’agilité et le besoin d’être accompagné ;

4. Il fixe les jalons au regard du budget ET les objectifs/attentes de la solution. Exemple : si nous avons 100K€ et qu’une équipe consomme 10K€ par mois, alors sorti dans 10 mois ;

5. Fin : lancement des travaux sur la vision.