Accroître la performance d’une entreprise, un défi humain avant tout

Dans Tendances - Métiers , 08 mars, 2021

La performance d’une entreprise est le degré d’accomplissement des objectifs mis en place par la direction. Comment la mesure-t-on ? Via des indicateurs, des outils et des critères de performance souvent rassemblés dans un tableau de bord, permettant d’analyser la situation, tant stratégique, qu’opérationnelle d’un seul coup d’œil, tous les trimestres par exemple. Ces derniers sont un mélange d’éléments quantitatifs et qualitatifs. Il est également nécessaire et primordial d’évaluer la réussite de l’entreprise à tous ses niveaux. En effet, se concentrer sur l’évolution seule du chiffre d’affaires est une grosse erreur, souvent commise hélas.

Isaure GUY Responsable Communication @Celencia

1. Comment définir et mesurer la performance d’une entreprise

La performance financière et économique

La performance financière reste en effet la plus souvent analysée et suivie de près. Elle se mesure grâce à différents indicateurs : le ROI (Return On Investment) principalement, qui mesure la rentabilité économique des capitaux investis par l’entreprise. Suivant la taille de l’entreprise, l’on évoquera aussi le ROE (Return On Equity), qui mesure la rentabilité de l’investissement des propriétaires de l’entreprise et le l’EVA (Economic Value Added) qui permet de mesurer la création de valeur pour l’actionnaire.

La performance économique quant à elle, mesure les composantes de la compétitivité de l’entreprise ; on va s’intéresser à la capacité d’un produit à attirer des prospects ou clients compte tenu de différents éléments : son prix, son design, son innovation, sa qualité, etc.

La performance sociétale, sociale et organisationnelle 

La performance sociétale évalue l’engagement de l’entreprise dans les domaines environnementaux. Les indicateurs liés à la RSE sont étudiés de près dans ce domaine (label, gestion des partenariats, politique achat, etc.).

La performance sociale se fait sous forme de bilan permettant de mettre en lumière des indicateurs clés tels que la rémunération des salariés, l’égalité de traitement, le nombre d’accidents de travail, les arrêts maladie, de congés maternité, etc.

Enfin, la performance dite organisationnelle permet quant à elle d’évaluer l’entreprise sur la qualité de ses services et produits, au niveau de la production, des délais de fabrication ou de rendu, et de la flexibilité des équipes, etc.

 

2. Le rôle de l’humain dans la croissance et la performance d’une entreprise

L’humain, au cœur de l’entreprise

Une entreprise qui se veut performante doit placer son capital humain, autrement dit, ses collaborateurs au centre de ses préoccupations. Une atmosphère bienveillante et un cadre de travail agréable et chaleureux mettra le salarié en confiance et lui donnera envie de se dépasser. Le développement personnel du collaborateur est très important car il participe à son développement professionnel et influe sur ses performances au quotidien.

Les clés de la performance pour un collaborateur

Afin de booster les performances de vos équipes, vous pouvez mettre en place plusieurs actions, parmi lesquelles :

  • Le respect de l’équilibre vie privée, vie professionnelle (horaires définis, droit à la déconnection, organisation du management à distance) afin de respecter les priorités et besoins de chacun et ce encore davantage avec le télé travail qui est devenu la norme au cours des derniers mois.
  • La reconnaissance de chacun des membres de votre équipe pour sa contribution aux succès collectifs, répondant ainsi à ses besoins d’appartenance et d’estime. L’instauration d’une culture du feedback pourra vous permettre de le mettre en place naturellement.
  • Une bonne organisation du travail : il faut en effet savoir rester agile dans la mesure de la performance au travail et éviter les excès de KPI. Privilégier la création d’un espace de confiance où chacun peut prendre la parole à tout moment.
  • Miser sur la qualité de vie au travail, pour (re)donner de l’envie et du plaisir aux collaborateurs. Des locaux chaleureux et un espace de vie au travail propice aux échanges et à la collaboration.
  • Veiller à la variété des tâches à accomplir et leur donner du sens : que chaque salarié sache pourquoi il est important et en quoi il contribue à la réussite de l’entreprise et à sa performance. Il est indispensable que chacun trouve du plaisir et du sens dans les tâches qu’il a à effectuer. Le besoin d’autonomie et la perspective d’évolution du collaborateur est aussi très important pour ne pas se sentir enfermé. Et enfin, la gestion et le développement des compétences de chaque collaborateur avec un plan de formation adapté.

Vous l’aurez compris, une entreprise qui « investit » dans le bien-être de ses salariés met donc toutes les chances de son côté pour voir ces derniers se donner à fond et augmenter leur engagement et cela, va souvent de pair, avec leur niveau de performance.

Les modèles de management actuel doivent savoir et pouvoir s’adapter 

Le monde agile et digitalisé dans lequel nous vivons rend obsolètes de nombreux modèles de management de nos entreprises modernes. Ce sera le défi des années (mois) à venir de savoir les repenser, les ré inventer pour replacer l’humain au cœur de la stratégie, en agissant sur de nombreux sujets : le pilotage des résultats, la place des femmes, des jeunes, des seniors dans l’entreprise pour la rendre plus performante.

 

3. Quels sont les freins à la performance d’une entreprise ?

Certes la crise sanitaire que nous traversons a engendré une crise économique et financière d’ordre mondial, et pourtant nombreux sont les freins à la performance d’une entreprise qui peuvent exister.

Le manque d’innovation

Manquer d’innovation, craindre le risque, en cette période de crise sanitaire et économique et du coup ne rien faire est paradoxalement l’un des plus grands freins à la performance des entreprises. Développer de nouvelles offres, renouveler les processus mis en place, élargir son portefeuille clients, investir dans la Communication et le Marketing, ainsi que la Recherche et le Développement ne sont que quelques exemples d’innovation à mettre en place.

Se laisser déborder par le stress 

Même s’il est reconnu qu’il existe du bon stress permettant de nous stimuler au quotidien, dans de nombreux cas, une gestion du stress mal maîtrisée, voire ignorée conduira à un frein certain de la performance d’une entreprise. En effet, des salariés se laissant déborder, n’ayant plus de vision claire du but à atteindre et mettant parfois même en péril leur santé, ne seront pas à même de donner le meilleur d’eux-mêmes. Pas de panique de nombreuses techniques vous permettent d’identifier les sources de stress et de les réduire au maximum. Celencia peut vous accompagner via de nombreuses classes virtuelles sur des thématiques de cet ordre.

L’isolement – Se renfermer sur soi-même 

S’oxygéner et prendre le meilleur… à l’extérieur de son entreprise !

Il est d’autant plus important aujourd’hui de sortir de son entreprise pour s’inspirer de pratiques extérieures. L’exploration, en dehors même de son secteur d’activité pour se confronter à d’autres métiers et pratiques permet d’imaginer de nouvelles perspectives et redonner un élan positif autour de nouveaux projets. Cette phase d’exploration est très souvent proposée par nos équipes qui définissent en fonction des enjeux de nos clients une « learning expedition » singulière. C’est aussi l’occasion d’associer des collaborateurs motivés pour lancer la dynamique car un projet ne se porte pas seul dans une entreprise.

Aligner les priorités de l’entreprise et celles des employés 

Il sera inutile et contre-productif de motiver vos équipes à se donner à fond si vous ne les guidez pas dans le bon sens. Communiquez ! Faites confiance à vos collaborateurs, partagez avec eux les décisions qui sont prises au plus haut niveau de la hiérarchie. Ils pourront ainsi orienter leur travail et les tâches qu’ils doivent accomplir dans la bonne direction.

En résumé, la performance de l’entreprise n’est pas dépendante d’un schéma pré écrit et pensé pour ne pas évoluer. Il faut au contraire se montrer agile, à l’écoute et savoir prendre le temps d’échanger avec ses équipes.