Celencia | Jeune diplômé, devenir consultant ? pourquoi pas ?
2173
post-template-default,single,single-post,postid-2173,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.2,vc_responsive

Jeune diplômé, devenir consultant ? pourquoi pas ?

Jeune diplômé, devenir consultant ? pourquoi pas ?

Il y a un an tout pile, un jeune diplômé sortait d’école et nous rejoignait.

Nous avons décidé de lui poser quelques questions pour évoquer avec lui cette transition et faire un point… un an après.

Témoignage de Florian.P, consultant chez Celencia

Cela fait maintenant un an que tu es chez Celencia, pourquoi le conseil ? Et pourquoi Celencia ?

Le conseil est venu un peu par hasard. A la fin de ma dernière année d’études et au moment où j’ai commencé à mettre mon CV en ligne, les premières prises de contact sont venues des sociétés de conseil.

En y repensant, je pense que j’avais une idée de ce que je voulais faire (gestion de projet, accompagnement au changement…) mais pas forcément la vision de la structure, en interne ou en externe.

C’est au fur et à mesure des entretiens avec différents cabinets que je me suis dit que ça pouvait vraiment être intéressant de côtoyer différents types de clients, structures, projets & surtout de pouvoir avoir une grande diversité de missions.

Et puis évidemment plus vous faites d’entretiens, plus vous voyez de cultures différentes, cela vous permet de vous faire une idée précise de ce que vous voulez, professionnellement comme personnellement.

 

Et Celencia ? 

Mes critères étaient avant tout basés sur l’humain, la taille de la société, la proximité des collaborateurs et les missions… Si je résume, je voulais me diriger vers un cabinet où je pourrais mettre un prénom sur l’ensemble des collaborateurs qui m’entourent, échanger, s’entraider, apprendre à les connaître personnellement & professionnellement.

J’avais envie de rejoindre une entreprise où tu te dis, ce n’est peut-être pas ma famille mais on va passer du temps ensemble alors autant essayer d’être avec des personnes qui ont une vision commune et où on peut partager, se sentir bien.

 

A t’écouter, on peut presque se demander si tu es venu chercher une expérience professionnelle ou personnelle ?

Ce n’est pas tout à fait faux. Je me voyais mal travailler pour une société sans connaître les collaborateurs qui la constituent.  L’ambiance, le relationnel, le soutien des collègues et managers, l’échange et l’entraide sont pour moi les piliers de l’entreprise où je me sentirais bien et en confiance et par conséquence où j’aurais envie de m’investir.

Mais évidemment, on ne vient pas seulement chercher cela, on vient s’ouvrir à différents environnements de travail, différents clients, différents besoins, différentes attentes.

Je venais chercher de l’expérience pour compléter ce que j’ai pu faire pendant mes études c’est-à-dire : de la gestion de projet, de l’organisation et de la conduite du changement.

Après un an as-tu rempli l’ensemble des critères que tu étais venu chercher ?

Je pense en toute sincérité être au-delà de ça. Tout est rempli. Mais plus que ça, j’ai aussi trouvé une véritable solidarité. On a tous différentes problématiques chaque jour et il y a toujours quelqu’un qui t’aidera car il a pu y être déjà confronté.

Et puis ce que je n’ai peut-être pas trouvé et c’est assez rare pour être souligné, mais je suis peut-être aussi aveugle, c’est la rivalité. Et là tu te dis, il y a tout de même des valeurs, ça tombe bien c’est ce que je suis venu chercher… Mais bon ceci est très personnel, je ne peux pas garantir que ce soit partagé par tous.

J’ai aussi beaucoup appris, sûrement plus que dans des entreprises en interne, tu es constamment obligé de t’adapter. Tu fais plusieurs missions plus ou moins longues, plus ou moins difficiles. Celencia travaille avec des sociétés du tertiaire financier. En 1 an, j’ai eu la chance de connaître plusieurs missions totalement différentes : projet de réorganisation, mise en place de comités, formation & conduite du changement.

 

Tu touches à tout, tu rencontres des collaborateurs du siège, du réseau, tu travailles avec tout le monde sur divers sujets ! Quand tes missions sont difficiles, et elles ne le sont pas par rapport à ton niveau ou la difficulté du projet, mais plutôt par des contextes plus ou moins favorables.

Et c’est là que Celencia, et ceux composant l’entreprise jouent un vrai rôle. Des missions où certains jours ne sont pas simples pour pleins de raisons : tu es prestataire, l’environnement client n’est pas idéal, les relations ou situations peuvent être difficiles. C’est dans ces cas-là que tu es content d’être dans une société comme Celencia. On peut dire que quand tu débarques dans la vie professionnelle des personnes vont t’apporter une aide professionnelle ou juste te passer un petit coup de fil, un petit mail, un café, pour te soutenir et ça c’est vraiment plaisant.

D’un point de vue un peu plus personnel, j’avais l’envie de rencontrer des personnes. Je pense que c’est chose faite. Des événements sont organisés par des consultants de Celencia toute l’année : séminaire annuel, repas de fin d’année, afterworks, participation à un triathlon en équipe …Il y a tout ce qu’il faut pour se sentir bien tout en s’échappant du milieu professionnel. Et puis à côté de cela, rien ne t’empêche de travailler dans un chantier avec des consultants Celencia des autres bureaux (Nantes, Niort et Lyon) sur des sujets tels que la RSE, la communication… Tu peux apporter quelque chose que tu apprécies faire, et mettre tes compétences à disposition de ton entreprise et plus seulement de ton client. C’est toujours plaisant de contribuer à notre échelle d’entreprise à taille humaine à l’essor de celle-ci !

 

Et pour toi, le conseil, ça fait peur ou c’est formateur ?

Je pense que le conseil c’est avant tout formateur. Vous arrivez dans une entreprise, dans le monde professionnel, forcément avec une appréhension. Après, on sait parfaitement que le conseil fait peur à cause de ce qu’on lui attribue : les horaires, on travaille le soir et le week-end, on travaille pour le client et pour notre cabinet … il faut pouvoir le vivre au moins une fois pour comprendre.

Cela existe c’est sûr, mais chez Celencia, la vision est différente, la dimension humaine, séparation vie privée / professionnelle est très importante.

Une chose est sûre, tu apprends très vite et tu t’adaptes très vite et cela devient vite un vrai point fort !

Et dans 3 ans, où te vois-tu ?

J’espère chez Celencia, mais on ne fait pas toujours ce qu’on veut, et puis parfois, il y a des choix de vie à faire. Rien n’est écrit d’avance.



Nos études de cas peuvent vous inspirer

Nos méthodologies de travail placent l'utilisateur au cœur du dispositif et des enjeux stratégiques de l'entreprise.

Une démarche RSE unique

Nos méthodologies de travail placent l’utilisateur au cœur du dispositif et des enjeux stratégiques de l’entreprise. Les collaborateurs de Celencia bénéficient et appliquent la dimension sociale et environnementale au quotidien.

  • Garantir la diversité des profil collaborateurs
  • Labélisé RSE
  • Une équipe dirigeante impliquée et engagée
charte-diversite

Garantir la diversité des profils et des collaborateurs

label-lucie

Labellisé RSE

dirigeants-responsables

Une équipe dirigeante impliquée

et engagée

En savoir plus

À propos de Celencia

Celencia est un cabinet de conseil indépendant, dont la vocation est d’accompagner durablement les entreprises du tertiaire financier dans le management de leurs organisations et l’évolution de leurs systèmes d’information.

En savoir plus

LYON

NANTES

NIORT

PARIS