Accueil > Blog > Actualités Celencia > Les Cel’TALKS, un nouveau format de rencontres et d’échanges chez Celencia

Les Cel’TALKS, un nouveau format de rencontres et d’échanges chez Celencia

De bonne heure et de bonne humeur, le bureau nantais de Celencia a réuni le 25 septembre dernier une vingtaine de clients et partenaires pour la première édition des Cel’TALKS. Format inédit lancé par le cabinet, il s’agit de mini-conférences abordant un sujet en lien avec nos activités professionnelles, en l’occurrence « l’esprit et la cohésion d’équipe », mais traité de manière plus percutante que d’ordinaire.

 

 

Première édition le 25 septembre

A cette occasion, nous avons reçu deux intervenants, issus de deux milieux différents, pour partager leurs perspectives et expériences. Les regards croisés et décalés de Gérald Evain, pompier professionnel et Laurent Bazin, dirigeant de PME et startup (en photos ci-dessous), nous ont permis d’initier de nouvelles réflexions, voire même des transpositions à notre environnement.

 

  

 

Deux témoignages inspirants

Bien que très éloigné du tertiaire financier, Gérald Evain nous a donné de nombreux éléments clés pour favoriser la construction d’un groupe soudé et prêt à affronter chaque jour de nouveaux challenges. Dans son corps de métier, l’esprit d’équipe se construit initialement grâce à un temps d’intégration, souvent sous-estimé dans nos secteurs. Ils s’assurent de parler un même langage, de comprendre l’ensemble des fonctions du groupe et de s’orienter dans les lieux afin de gagner en efficacité dans la réalisation des missions. Les entraînements, pendant lesquels ils se mettent volontairement en difficulté, leurs permettent aussi de se préparer à faire face aux moments de stress. L’attitude pendant cette préparation qui est de s’autoriser l’erreur et donc de ne pas se juger, permet de créer un climat de confiance qui soudent les équipiers entre eux.

 

Laurent Bazin, quant à lui, nous a parlé de l’arrivée de Maxence, un jeune graphiste sourd et muet, au sein de son équipe, qui s’est révélé être le déclencheur d’un mouvement de solidarité ayant permis de renforcer les liens dans le groupe. Malgré la volonté d’ouverture et d’engagement de l’entreprise, ils ont tous pris conscience que de nombreuses « barrières », physiques et administratives, existent. Sans l’implication de toute l’équipe pour adapter l’environnement et les processus de travail, Maxence n’aurait sans doute pas pu travailler avec eux. Aujourd’hui l’équipe s’est renforcée grâce à l’arrivée de Maxence. Selon Laurent Bazin, il ne suffit pas que l’entreprise ait la volonté d’être solidaire, il faut un projet concret qui touche l’ensemble des co-équipiers.

 

Un premier bilan

Les participants sont ressortis de cette matinée touchés par l’authenticité des intervenants et inspirés par leur discours. La convivialité du moment a rendu l’évènement d’autant plus sympathique. La prochaine édition est prévue pour le mois janvier. Alors à vos calendriers !

 



LYON

NANTES

NIORT

PARIS