Accueil > Blog > Le portrait d’une consultante en organisation

Le portrait d’une consultante en organisation

Ophélie – Consultante

 

Quel est ton parcours avant Celencia ?

Mon expérience professionnelle commence à l’ère « Bâle ».

Issue d’un master en contrôle de gestion, le sujet de mon stage de fin d’étude portait sur les risques opérationnels (dans le cadre de Bâle 2) au sein d’un établissement bancaire Breton.

Ce fut en quelque sorte ma première expérience en tant qu’organisateur puisque dans ce cadre j’ai organisé et animé des ateliers avec les différents métiers de la banque pour construire la cartographie des risques opérationnels.

Cette expérience de 6 mois s’est avérée intéressante pour un autre acteur bancaire régional qui m’a proposé un premier emploi au sein de sa direction des risques, dans la cellule de pilotage Bâle 2. Ma mission consistait à construire un reporting des risques à destination des directeurs d’agences afin de les sensibiliser aux impacts du niveau de qualité des informations clients. C’est au détour de cette première expérience que j’ai rencontré des consultants Celencia, qui m’ont communiqué leur appétence à ce métier et permis de rejoindre la fabuleuse aventure Celencia… c’était il y a 10 ans !

 

Quel type de mission réalises-tu au quotidien ?

Pas facile de répondre à cette question, car c’est ce qui fait l’attrait de notre métier, il n’y a pas de mission type !

Comme je le disais plus haut, j’ai commencé sur la mise en place d’une réglementation européenne, en passant par la fusion de 2 établissements bancaires où j’ai travaillé sur la mise en cohérence de la cartographie des processus cible. Puis on m’a confié des missions d’AMOA sur la définition d’outils de pilotage interne (avec différentes méthodes de gestion de projet : CMMI, SCRUM,…), ou encore des missions de déploiement de projets. Et cela pour des banquiers, assureurs, courtiers en assurance et GIE informatique.

Aujourd’hui j’ai l’opportunité de me voir confier de nouvelles missions dans le cadre d’une fusion cette fois avec 4 établissements bancaires pour laquelle, en tant qu’organisateur, j’ai différentes casquettes :

  • Piloter la déclinaison d’une banque sous la forme d’une marque au niveau informatique : il s’avère que 2 des établissements concernés par la fusion seront « absorbés » sous la forme d’une seule et unique marque. Cela implique de travailler avec les différents métiers de la banque et le GIE informatique pour définir comment gérer cette nouvelle notion de marque tout en gardant à l’esprit que cela doit être transparent pour le client final.
  • Assister des métiers « niches » et de filiales dans la définition de leur fonctionnement cible en les aidant à se poser les questions sur leur fonctionnement souhaité dans une même organisation : quels processus mettre en place, quelle organisation humaine, quels outils conserver et comment garantir leur fonctionnement demain dans un SI commun ? Et enfin s’assurer que les réponses à ces questions sont bien implémentées techniquement (avec un niveau de qualité identique) dans les outils informatiques.

 

Quelle est ta conception du conseil en organisation ?

Pour moi, nous sommes avant tout des facilitateurs et apporteurs de solutions. En effet, comme j’ai pu le décrire auparavant la pluralité de nos missions (AMOA, organisation, formation,…), de nos clients (banque, assurance, mutuelle, GIE), complétée des formations proposées par Celencia, nous permet d’évoluer dans des environnements très variés et de développer des aptitudes d’adaptation et d’apprentissage constantes.

Partant de ce constat, nous apportons une réelle valeur ajoutée à nos clients en leur proposant un regard neuf dans leurs organisations tout en apportant des retours d’expériences de nos précédentes missions.

 

Pourquoi avoir rejoint Celencia ?

Pour être tout à fait honnête, je ne connaissais pas le métier de consultant. C’est lors de mon premier emploi que j’ai rencontré un associé de Celencia, alors en mission chez mon employeur. Nous avons alors échangé sur le métier et sur l’histoire de la création de Celencia. Plutôt convaincue par ces premiers échanges, j’ai rencontré Sébastien, le créateur de Celencia, qui m’a présenté avec enthousiasme le challenge que représentait la création d’une petite structure de conseil en organisation, en province, à … 3.

Aurais-je dû avoir peur ?

Et bien non ! J’ai rejoint une formidable aventure, au cours de laquelle je suis fière de me dire, aujourd’hui, que j’ai contribué au développement des différents bureaux, ravie d’accueillir de nouveaux aventuriers et de partager avec eux les séminaires Celencia (bien loin du premier séminaire à la Baule) et enfin toujours aussi curieuse de découvrir de nouveaux challenges, aussi bien chez nos clients que chez Celencia !

 



LYON

NANTES

NIORT

PARIS