Accueil > Blog > Actualités Celencia > Celencia participe à une Learning Expedition à San Francisco : une première !

Celencia participe à une Learning Expedition à San Francisco : une première !

Du 2 au 6 octobre derniers, une learning expedition a été organisée à San Francisco par la région Pays de Loire en collaboration avec Real change et Celencia en a fait partie !

Guillaume Réminiac, Directeur associé du cabinet , accompagné de Yassine El Kochta, Directeur en charge de la Capsule, représentaient tous deux notre groupe parti à la découverte plus approfondie de la Silicon Valley.

4 journées intenses et inspirantes durant lesquelles ils ont fait de nombreuses rencontres et visité les locaux d’entreprises techs, mais pas que. Ils nous racontent…

 

 

Quelles thématiques ont été abordées durant cette learning expedition ?

 

Y.EK : Les journées étaient très denses, un démarrage à 8h pour capitaliser sur les observations de la veille, suivi d’une première visite en milieu de matinée. Nous visitions en moyenne 4 à 5 entreprises par jour. Au programme : des espaces de co-working, des incubateurs, des startups, des entreprises présentant des approches de leur métier en rupture avec le marché, mais aussi une fondation ayant pour vocation la réinsértion d’anciens criminels.

 

GR : Cette Learning était placée sous le thème de l’innovation, dans le domaine du digital bien évidemment mais pas que… nous avons par exemple rencontré RECOLOGY la société qui gère les déchets de la ville de San Fransisco. Comment viser le zéro déchet en mettant en place des solutions innovantes et en s’appuyant sur les usages des habitants ?

Les journées étaient effectivement denses et enrichissantes de part les rencontres effectuées sur place mais également au travers des nombreux échanges avec les entrepreneurs et dirigeants qui participaient à cette expédition.

 

 . 

 

Le choc des cultures USA / France, racontez-nous ?

 

Y.EK : Toutes les personnes avec lesquelles nous avons eu la chance d’échanger partageaient cette même capacité à se focaliser sur un objectif unique. J’ai personnellement été surpris par leur capacité à être focalisé autour d’un sujet, tout en étant très ouvert d’esprit quant aux idées des autres. Croire sincèrement en ses convictions – y compris lorsqu’il s’agit de changer le monde – et ne pas juger, sont certainement les caractéristiques qui m’ont le plus marqué.

 

G.R : Quels que soient les secteurs d’activité auxquels nous avons été confrontés, le plus impressionnant pour moi est très certainement cette capacité qu’ils ont montré à rendre simple des situations complexes, à se fixer des objectifs et à « delivrer » le plan d’actions associé. J’ai également ressenti un grand professionnalisme et parfois (paradoxalement) une forme de conformisme ou à tout du moins d’uniformité.

 

  

 

Une rencontre particulièrement inspirante ?

 

Y.EK : Bill O’CONNOR – The Vault. Pour deux raisons, sa capacité d’orateur et les messages véhiculés autour de l’innovation de rupture.

 

G.R : Pas une rencontre mais une conférence organisée autour des « femmes dans la silicon valley », extrêmement intéressante de part la thématique abordée mais également par l’engagement, la conviction et la facilité d’expression de l’ensemble des participantes.

 

 . 

 

Que rapportez-vous de cette expédition ?

 

G.R : Pas de concept en particulier mais avant tout la volonté d’associer le professionnalisme et l’état d’esprit américains à notre capacité plus européenne à appréhender la diversité et la complexité.

 

Y.EK : Un état d’esprit !

 

 

 

 



LYON

NANTES

NIORT

PARIS