Accueil > Blog > Actualités Celencia > Celencia donne cours aux étudiants de l’ESSCA Paris

Celencia donne cours aux étudiants de l’ESSCA Paris

Depuis maintenant 4 ans, les consultants du cabinet Celencia dispensent des cours aux étudiants de Master 2 consulting de l’ESSCA.

Etienne Borczuch et Romain Soussan, consultants seniors de nos bureaux de Paris et Lyon, reviennent pour nous sur la dernière session en date qui avait pour thème la « mise en place d’une démarche de management par les processus » et qui a eu lieu début octobre dans les locaux de l’ESSCA à Boulogne.

 

QUELLE EST LA GENESE DE CE PARTENARIAT ?

 

Etienne Borczuch : Ce partenariat a été mis en place en 2015. Il a été possible grâce à l’aide de consultants Celencia, diplômés de l’ESSCA, qui se sont mobilisés pour reprendre contact avec leur ancienne école et créer cette « alliance ».

Depuis sa création, cette relation a beaucoup évolué. Tant pour ce qui concerne le master consulting de l’ESSCA, qui n’a cessé de grandir au fil du temps (d’une dizaine d’étudiants les premières années jusqu’à une soixantaine en 2018-2019), qu’au niveau de la contribution de notre cabinet qui reposait au départ sur une seule thématique. Ce sont aujourd’hui 5 thématiques qui sont évoquées par des consultants Celencia : la conduite du changement, la dynamique collective, les méthodes agiles, la mise en place d’une démarche de mangement par les processus et une initiation au Lean 6 Sigma.

En plus de ces cours, Celencia intervient également lors de tables rondes, regroupant étudiants de l’ESSCA, directeurs et consultants du cabinet Celencia.

L’objectif est maintenant de franchir une nouvelle étape en associant les étudiants de l’ESSCA au développement de Celencia, via des stages (avec intervention chez nos partenaires par exemple) ou des contributions ponctuelles sur des axes de recherche (ex : accompagner le développement de La Capsule).

 

QUELLES SONT LES QUALITES ET COMPETENCES NECESSAIRES AU CONSULTANT LORS DE CET « EXERCICE » ?

 

Romain Soussan : Il est important de pouvoir s’adapter au public dans nos explications, comprendre la manière de raisonner des élèves qui est différente des clients en entreprise. Afin de paraître simple et pédagogue, il faut pouvoir prendre du recul sur la matière enseignée pour l’imager avec exemples de problématiques rencontrées en mission.

Il faut sortir du long monologue du professeur. C’est un vrai plaisir quand le cours devient interactif et qu’un véritable échange se met en place avec les étudiants.

 

E.B : En effet, il est primordial de s’adapter aux étudiants. Après 3 exercices menés auprès des étudiants de l’ESSCA, et aussi avec « ma » propre expérience d’étudiant, il n’y a aucun doute sur le fait que les étudiants de master 2 attendent plus qu’une simple expertise de la part des enseignants. Il est également primordial d’apporter des éléments pragmatiques et concrets pour que les étudiants se projettent plus facilement. Comme le dit Romain, ces échanges intéressent les étudiants et génèrent des interactions.

Autrement, des compétences élémentaires pour ce type d’exercice comme la maîtrise de son sujet, ça peut paraître anodin mais les étudiants attendent d’un enseignant qu’il soit crédible sur le sujet qu’il porte, une prise de recul comme le souligne Romain pour être en capacité d’adapter notre discours aux attentes des étudiants. Au-delà des qualités et des compétences du consultant, le cours doit également être bien conçu en associant théorie, pratique et échanges. Ces cours sont dispensés sur des journées complètes et se doivent donc d’être interactifs et rythmés.

 

QUELLES THEMATIQUES ABORDEZ-VOUS DANS CES COURS ?

 

R.S : Avec Etienne, nous sommes intervenus sur les démarches de management par les processus. Qu’elles soient imposées par la règlementation ou mises en place dans un souci de performance et d’optimisation, ces démarches sont intéressantes pour un étudiant en fin de cursus en majeur conseil. Les outils présentés permettent d’analyser l’ensemble de l’organisation d’une entreprise d’une manière très transverse.

 

E.B : De manière générale, nous, les consultants Celencia, abordons les thématiques auxquelles nous sommes confrontés chez les clients. Romain et moi présentions le management par les processus, mais comme spécifié plus haut, d’autres thématiques de notre quotidien sont également dispensées. Pour ma part, et je pense que cette approche est partagée par les autres consultants Celencia dans leurs interventions, l’idée est de structurer le cours avec un cadre théorique et méthodologique, des mises en situation, mais aussi grâce à des exemples et des anecdotes qui permettent de rendre concret les éléments présentés.

 

 

 

QUEL ACCUEIL VOUS RESERVENT LES ETUDIANTS ?

 

R.S : L’accueil réservé par les étudiants de l’ESSCA est toujours excellent. Que ça soit lors des modules théoriques ou des travaux pratiques, un vrai échange se met en place et permet de sortir de l’ambiance conventionnelle et scolaire. Nous sommes entre professionnels comme nous pourrions l’être lors de l’animation de formation chez nos clients.

 

E.B : Pour ma part, l’accueil a toujours été top : de l’écoute, des questions, des échanges.

 

 

QUEL APPORT BENEFIQUE EN RETIRE LE CONSULTANT ?

 

R.S : Donner des cours est un excel­lent exercice pour progresser dans la prise de parole en public. Cela permet de s’améliorer dans la structuration des interventions, l’animation d’un groupe et de respecter un temps de parole. La confrontation avec les étudiants permet aussi de rester en phase avec leur mode de pensée, les outils technologiques qu’ils maîtrisent, les disciplines en vogue, les réalités universitaires…

 

E.B : Je me rappellerai longtemps de ma première intervention à l’ESSCA, sur 2 jours avec un cours et des cas pratiques créés pour l’occasion. N’ayant pas de recul sur cet exercice, je n’en menais pas large au démarrage et ne cessais de me demander comment se comporterait le groupe, si le contenu était adapté aux étudiants et allé tenir sur 2 jours, comment réagir si le groupe se comporte mal… et au fil du temps, on en ressort grandi et je dois reconnaître que je trouve même cet exercice valorisant.

Cela peut même apporter une légitimité supplémentaire chez nos clients qui n’ont pas forcément l’habitude d’avoir des consultants qui dispensent des cours.

 

Nous tenons une fois encore à remercier les étudiants de l’ESSCA pour leur accueil et leur participation et féliciter nos consultants pour leur professionnalisme.

A suivre !

 



LYON

NANTES

NIORT

PARIS